[Podcast] Puis-je protéger mon épargne de l’inflation ?

28 juillet 2022 - Actualité financière

Retrouvez les conseils de Denis Cohen Bengio, Directeur de l’Unité de Solutions Financières de Groupama Gan Vie, pour protéger votre épargne face à l’inflation !

 

Résumé de la vidéo

” C’est une question qu’on me pose beaucoup ce moment.

Eh oui ! Il y a des solutions pour protéger son épargne de l’inflation.

D’abord, pour rappel, l’inflation, c’est en quelque sorte une hausse des prix donc une dégradation du pouvoir d’achat de votre épargne.

Schématiquement, si vous avez une inflation de 5% et que vous prévoyez d’acheter dans un an un bien qui coûte actuellement 100 €, en repoussant cet achat à plus tard, il aura donc augmenté à 105 euros à cause de l’inflation. Donc vous vous appauvrissez puisque vous devrez dépenser plus !

Aujourd’hui la situation, c’est qu’on est face à des chiffres d’inflation toujours plus hauts : + de 8% aux États-Unis et en Europe, + de 5% en France…

Alors rapporté au niveau de rendement des placements financiers, effectivement, ça peut inquiéter ! L’inflation a souvent été liée à un choc énergétique mondial, à un choc pétrolier par exemple, ou à une guerre mondiale… Et cette fois non ! Elle est la conséquence d’une reprise d’activité très puissantes après la Covid.

Si vous voulez, c’est un peu comme une bouteille de soda secouée qu’on ouvrirait d’un seul coup et l’inflation d’aujourd’hui est aggravée par plusieurs choses, comme la Chine encore au ralenti, un fret sous pression avec des blocages dans les ports, des pénuries de matériaux, et, bien évidemment la guerre en Ukraine, ! Alors que faire ? Le livret A offre une rémunération indexée à l’inflation, c’est vrai, mais son taux actuel n’est qu’à 1%, et même si on évoque son passage à un taux de 2%, prochainement, c’est largement insuffisant ! Pas mieux pour les Fonds Euros de l’assurance vie, très lents à manœuvrer, dont le rendement devrait être stable en 2022, c’est-à-dire autour de 1,3%.

L’immobilier ? C’est vrai que l’indice de révision des loyers de l’immobilier est indexé à l’inflation, mais c’est un placement illiquide, on ne peut pas vendre son bien immobilier en 2heures…

Quid des matières premières, comme l’or ? Le fameux placement refuge ? Eh bien, c’est assez risqué et difficile d’y investir !

Les obligations indexées à l’inflation ? Oui… mais complexes, risquées, peu accessibles. En fait à vouloir rechercher la protection à tout prix, on risque de précipiter son appauvrissement !

Paradoxalement, en période d’inflation, on recommande de prendre des risques, peut-être plus que d’habitude, et de se tourner vers les actions, notamment via les Unités de Compte par exemple.

Rappelez-vous que les actions c’est qu’une quote-part une entreprise donc indirectement de ses profits !

Intuitivement, vous voyez que dans une économie qui tourne, comme c’est le cas en ce moment, les entreprises de qualité qui arrivent à répercuter des hausses de prix aux consommateurs peuvent très bien s’en sortir.

En fait, quand on regarde l’étude historique des performances des actions sur des périodes de 10 ans depuis 150 ans, on s’aperçoit que, sauf sur quelques périodes d’hyperinflation extrême, les actions battent largement le niveau d’inflation et bien sûr les obligations !

Évidemment toujours en diversifiant son épargne selon son profil de risque, son objectif, et son horizon d’investissement, pour s’assurer de sa capacité à digérer la volatilité de court terme.

Vous voyez que plus que jamais, si vous voulez espérer combattre une inflation importante à moyen et long terme, il va falloir accepter de prendre des risques pour éviter un appauvrissement certain !

Si le sujet vous intéresse, n’hésitez pas à en parler à votre conseiller, il saura vous aiguiller vers les solutions qui vous correspondent le mieux.”

 

Denis Cohen Bengio

Directeur de l’Unité de Solutions Financières 

Groupama Gan Vie