La fiscalité du PEE

En tant que salarié, l’épargne salariale est la solution pour se constituer une épargne sans impôts ni charges sociales avec l’aide de votre entreprise.


La fiscalité du PEE à l’entrée

Les versements dans un plan d’épargne entreprise (PEE/PEI/PEG) sont :

  • sans impôts,
  • sans charges sociales,
  • uniquement soumis à la CSG/CRDS de 9,7 %.
  Régime social

Régime fiscal

Abondement

 ¤ Pas de charges salariales.
¤ Soumis à la CSG et la CRDS.

 ¤ Pas d’impôt sur le revenu.

Primes de participation et d’intéressement

 ¤ Pas de charges salariales.
¤ Soumises à la CSG et la CRDS.

 ¤ Les primes perçues directement sont soumises à l’impôt sur le revenu.

 ¤ En revanche, les primes versées dans un PEE/PEI/PEG sont sans impôt sur le revenu.

Exemple :

Si vous versez votre prime d’intéressement de 1 000 € bruts, vous percevrez 903 € dans votre PEE :

Prime brute versée dans un plan d’épargne

1 000 €

– CSG/CRDS (9,7 % du brut)

97 €

= Montant net dans le plan d’épargne

903 €

La fiscalité du PEE à la sortie

Que ce soit au terme des 5 ans de blocage ou par anticipation, l’épargne d’un PEE récupérable en capital est :

  • sans d’impôts,
  • sans charges sociales,
  • uniquement soumise aux prélèvements sociaux sur les plus-values de 17,2 %.

Exemple :
Si vous souhaitez récupérer 1 050 € bruts incluant une plus-value de 50 €, vous percevrez 1 041,40 €.

Montant de l’épargne

1 050 €

– Prélèvements sociaux sur les plus-values (17,2% x 50€)

8,60 €

= Montant net récupéré

1 041,40 €

À RETENIR 

L’épargne salariale vous permet de bénéficier d’avantages fiscaux et sociaux : les primes d’intéressement et de participation investies dans un plan d’épargne sont exonérées d’impôt sur le revenu.