Les versements volontaires

 Pour se constituer une épargne, vos salariés peuvent réaliser des versements volontaires dans leur PEE et leur PERCO.


Définition et plafonds des versements volontaires

Les versements volontaires représentent l’épargne versée à l’initiative de vos salariés dans leur PEE ou leur PERCO.

Les montants maximum de versement diffèrent en fonction du statut des épargnants :

  • Salariés : versements volontaires limités à 25 % de la rémunération brute annuelle.
  • Chef d’entreprise : versements volontaires limités à 25 % du revenu annuel brut soumis à l’impôt sur le revenu.
  • Conjoint-collaborateur et les salariés dont le contrat de travail est suspendu et n’ayant pas perçu de rémunération : versements volontaires limités à 25 % du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale.
  • Retraités : versements volontaires limités à 25 % de la pension de retraite annuelle brute.

Pourquoi réaliser des versements volontaires ?

  • Le chef d’entreprise comme ses salariés peuvent effectuer des versements volontaires dans leur PEE ou leur PERCO afin de bénéficier de l’abondement. Cette aide financière peut aller jusqu’à tripler leur épargne selon les accords de l’entreprise.
  • Les versements volontaires peuvent se faire librement de manière ponctuelle ou de manière récurrente grâce au prélèvement automatique mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel. Ainsi, l’échelonnement des versements permettra le lissage du risque financier.

Comment cela fonctionne ?

Si vos salariés décident de faire un versement volontaire dans leur PEE et/ou leur PERCO, ils devront par conséquent choisir sur quels fonds placer leur épargne.

Ils peuvent consulter la rubrique « Comment choisir vos fonds » pour en savoir davantage sur les placements à leur disposition.

L’épargne sera disponible au bout de 5 ans pour le PEE et à la retraite pour le PERCO. Cependant, des cas de déblocage permettent la récupération anticipée de l’épargne. En savoir plus sur les cas de déblocage.

 À RETENIR

  • Les versements volontaires sont plafonnés à 25 % de la rémunération brute d’un salarié.
  • Chaque épargnant peut échelonner ses versements volontaires tout au long de l’année.
  • Les versements volontaires peuvent déclencher l’abondement de l’entreprise (si l’accord d’entreprise le prévoit).